Grâce aux pédagogies coopératives et institutionnelles innovantes, les enfants apprennent à coopérer. Inspirée entre autres de la recherche des méthodes naturelles d’apprentissage de Célestin Freinet, notre école propose de relier les apprentissages scolaires aux besoins de l’enfant. La démarche montre que le tâtonnement expérimental est à la base de tous les apprentissages. Freinet préconise de favoriser la libre découverte par les enfants des grandes lois du langage, de la grammaire, des mathématiques, des sciences. Pour cela, les enfants sont invités à beaucoup expérimenter, observer, comparer, imaginer des théories, vérifier. La condition essentielle est de ne pas imposer de modèle, d’inciter à s’exprimer souvent en échangeant avec les autres. La coopération invite à reconnaître qu’on n’apprend jamais de manière isolée et même que l’entraide est un fantastique vecteur d’émulation et d’évolution. En se passionnant, les jeunes travaillent davantage et gardent un souvenir durable de leurs découvertes. La notion de tâtonnement expérimental est maintenant admise non seulement avec les jeunes enfants, mais aussi avec les adolescents au cours des études secondaires et pour la formation des adultes. Une telle démarche développe la capacité de chercher, de se questionner et d’inventer, qui devient de plus en plus nécessaire dans le monde moderne.
Une classe coopérative