L’association Cœur d’école donne une place centrale à l’épanouissement de tous les acteurs qui participent au fonctionnement de l’établissement dont elle a la gestion, au premier rang desquels les enfants accueillis et les adultes qui les accompagnent. Pour l’association, la principale finalité de l’école est de contribuer à ce que l’enfant devienne un adulte autonome, disposant des outils de l’autonomie pour être et agir en société. 

L’association a pour objectif de construire une école dans laquelle les enfants sont de plus en plus libres tout en tenant compte des capacités d’autonomie du groupe et des individus qui le composent. C’est dès à présent une école dans laquelle les enfants sont amenés à se saisir à leur rythme des apprentissages, en étant accompagnés par un adulte bienveillant et garant du respect des règles de la vie collective dans un environnement riche en propositions. 

“Laissez-vous convaincre ; c’est en faisant méthodiquement et sans défaillance l’éducation de la liberté que vous élèverez des êtres libres.” 

Pauline Kergomard

L’association assume une posture de recherche constante qui mobilise de multiples pédagogies, comme autant d’outils utiles à la préservation et à l’encouragement de la curiosité et de l’autonomie des enfants dans leurs apprentissages. Conçu comme un système vivant, le fonctionnement de l’école n’est pas figé, notamment sur le plan pédagogique. Cela implique un fonctionnement interrogé en permanence, en association avec les enfants et les parents. 

L’acquisition du socle commun de compétence, de connaissance et de culture de l’Éducation nationale française est un objectif porté par l’association. La temporalité des apprentissages à Cœur d’école ne correspond pas à celle de l’Éducation Nationale. Un suivi régulier de la progression des enfants est réalisé sans recourir à un cadre d’évaluation formel imposé. Si le projet de l’enfant est de poursuivre sa scolarité dans un autre établissement, l’école s’engage à l’accompagner dans ce projet ainsi que sa famille, dans le respect de son projet éducatif. 

« L’éducation est à double tranchant : le travail est surtout de s’abstenir d’avoir une intention sur l’enfant pour lui permettre d’être vraiment lui-même. » 

Sophie Rabhi

L’association ne hiérarchise pas les différents domaines d’apprentissage et recherche un équilibre entre les apprentissages académiques et socio-culturels. Le développement de toutes les formes d’intelligence est encouragé, qu’elles soient artistique, pratique, relationnelle, émotionnelle, scientifique… 

L’association souhaite proposer un accueil ouvert à des parcours d’apprentissage variés. École alternative, Cœur d’école existe également pour aider les enfants en difficulté, dont le goût d’apprendre a pu être abîmé. L’école s’emploie à accueillir dans de bonnes conditions des enfants qui ont besoin de retrouver sérénité, estime de soi et confiance en l’adulte. Pour garantir ces bonnes conditions d’accueil, le nombre de ces enfants est limité. 

« L’école doit devenir le lieu où l’enfant peut vivre dans la liberté. » 

Maria Montessori 

L’association Cœur d’école qui gère l’établissement est ouverte à tous ceux qui le souhaitent parmi les parents dont les enfants sont scolarisés dans l’établissement, les parents en passe de scolariser leurs enfants, l’équipe pédagogique de l’école, les intervenant.e.s qui participent à la vie de l’école et les donateurs et donatrices qui soutiennent le projet. Chacun participe à la vie de l’école dans le respect de règles établies collectivement. 

Pour atteindre ces objectifs, l’association s’appuie sur les compétences de son équipe pédagogique qui décide du fonctionnement pédagogique de l’école en conciliant la réalité des situations diverses des enfants accueillis et les objectifs de ce projet éducatif. L’association souhaite que l’équipe pédagogique soit dans une recherche constante pour que tous les enfants fassent de plus en plus d’activités dans lesquelles ils ont envie de s’investir et deviennent de plus en plus autonomes et libres.

La place de l’adulte 

Même si le projet éducatif vise à limiter au maximum l’intervention de l’adulte et chercher l’autonomie des enfants, le rôle de l’adulte reste fondamental. L’équipe pédagogique a notamment la tâche de proposer par défaut, lorsque le groupe n’est pas encore parvenu à s’organiser, une organisation et des règles de vie collective. 

L’adulte est là pour veiller au respect de chacun et des règles de vie collective. L’adulte exerce une autorité légitime qu’il lui faut acquérir peu à peu par son comportement. C’est notamment à travers sa posture que l’adulte obtient la confiance et le respect des enfants. 

“Apprendre est une capacité naturelle dont tout être humain est doué, en même temps qu’une liberté et un pouvoir, à condition qu’on ne l’empêche pas.”

Bernard Collot 

L’expérience de l’adulte dans de multiples domaines lui permet de faire des propositions et d’être un lanceur d’idées. Il est celui qui par défaut façonne la dynamique d’apprentissage du groupe et de chacun. Il permet aux enfants d’être pleinement acteurs de leur vie à l’école. 

L’adulte est celui qui aide les enfants à élaborer des règles de vie, s’interroger sur les raisons de leurs dysfonctionnements. Il a la tâche d’apporter la compréhension, l’humanité dans le règlement des dysfonctionnements. Il est le garant d’un cadre de vie bienveillant. 

« L’adulte sage, pondéré, qui prend du recul et analyse les situations en leur donnant leur profondeur, constitue un repère essentiel autour duquel l’enfant peut construire sa propre maturité.”

Sophie Rabhi

Il offre attention, confiance, soutien, authenticité, respect et considération à chaque enfant. Il accompagne l’enfant dans la conscience de lui-même et des autres. L’attitude empathique de l’adulte et son art de communiquer avec bienveillance est facteur d’un climat de paix. 

L’équipe pédagogique peut instaurer des activités obligatoires dans lesquelles l’enfant n’est pas acteur mais ces activités tendent à disparaître au fur et à mesure des années en cohérence avec les objectifs du présent projet éducatif. Le caractère obligatoire de l’organisation des activités de l’école repose sur les règles de vie collectives. L’équipe pédagogique établit les règles de vie par défaut. 

Les axes éducatifs 

La vie coopérative 

Les règles de vie collectives sont cadrées par le règlement intérieur de l’école adopté par l’association. Les enfants et enseignants font évoluer les règles de vie de la classe dans le respect de ce règlement. L’association prévoit dans son fonctionnement la faculté des enfants à faire également évoluer ce règlement intérieur en interagissant avec l’association gestionnaire de l’établissement dans le cadre du “Collège de la petite école”, dans les conditions stipulées dans le règlement intérieur de l’association. 

« On prépare la démocratie de demain par la démocratie à l’école. Un régime autoritaire à l’école ne saurait être formateur de citoyens démocrates. » 

Célestin Freinet 

Chaque adulte intervenant au sein de l’école est tenu de connaître et de respecter les règles de vie collectives de l’école. Les enfants comme les adultes ont toute légitimité pour veiller au respect de ces règles. Les règles sont traduites autant que de besoin dans un document écrit. 

La coopération est mise en avant comme vecteur d’émulation et d’évolution à Cœur d’école. Une valeur importante est donnée aux apprentissages entre pairs, avec des enfants plus petits ou plus grands que soi. L’éducation mutuelle est encouragée. Cœur d’école est par essence une école multi-âge. 

Lorsqu’elle est organisée, la compétition est librement consentie et encadrée pour jouer un rôle de saine émulation. 

Les enfants et les enseignant.e.s déterminent les modalités d’organisation de la vie au sein de l’école. Cela concerne notamment le déroulement de la journée, les méthodes de prises de décision, les activités collectives, et plus généralement tout sujet ayant trait à la vie quotidienne. 

Le tâtonnement expérimental et le jeu libre 

Les apprentissages par tâtonnement expérimental sont privilégiés. Les propositions faites aux enfants cherchent à développer la capacité de chercher, de se questionner et d’inventer, qui devient de plus en plus nécessaire dans le monde moderne. 

“Notre intelligence ne se mesure pas à la qualité de notre savoir actuel mais à notre comportement face à une situation nouvelle.” 

John Holt 

Considérant fondamental l’enthousiasme pour les apprentissages, le jeu, du plus trivial au plus sérieux, est considéré comme un vecteur d’apprentissage essentiel. Dans la journée, en sus des temps de récréation, plusieurs moments sont prévus pour laisser les enfants libres dans leurs jeux et activités. 

“Les adultes ne contrôlent pas l’instruction des enfants ; les enfants s’instruisent eux-mêmes.”

Peter Gray

La sensibilité artistique 

Les activités artistiques proposées dans l’école n’ont pas pour finalité de former des artistes, mais de permettre aux enfants de façonner, renforcer et stimuler leur capacité et leur liberté de création. Au travers de ces activités (théâtre, musique, danse, arts plastiques…), ce n’est pas le résultat qui est le plus intéressant, mais le processus. Les propositions artistiques sont là pour développer le lien entre l’activité mentale et la mise en mouvement volontaire du corps, l’imaginaire et le réel. 

“Enseigner l’art, c’est une attitude générale qui doit s’étendre dans toutes les matières, c’est insuffler un état d’esprit où l’âme des jeunes serait stimulée, leur nature individuelle respectée, encouragée et permettre une ouverture qui devrait se situer au-delà du « moral », du « politique » ou du « culturel ». 

Rudolf Steiner

Le lien avec la nature 

La sensibilité à l’environnement naturel n’est pas inculquée aux enfants par la théorie, mais se révèle d’elle-même au travers des activités qui sont proposées. Afin d’amener les enfants à porter un regard plus attentif sur les autres et sur le monde, l’école développe des activités en proximité avec la nature et dans lesquelles les enfants agissent sur elle, prennent conscience des interactions entre les êtres vivants et leur environnement. 

« L’éducation est un processus naturel effectué par l’enfant. Ce processus n’est pas acquis par l’écoute d’un discours mais par des expériences avec son environnement. » 

Maria Montessori

L’accueil des émotions et la conscience de soi 

Pour aider les enfants à être actifs dans leur apprentissage, l’association travaille à construire une atmosphère de confiance. La méditation, la relaxation, la philosophie, les jeux d’écoute, d’observation sont utilisés pour être attentif à soi, à l’autre et créer une relation positive à son environnement. 

D’abord, l’accueil proposé aide les enfants à comprendre leurs émotions, à voir les peurs qui les habitent, à sentir leur rythme, leur espace intérieur. La pensée positive et la communication non violente sont des outils au service du projet éducatif tout comme le fait d’aborder avec les enfants le fonctionnement du cerveau. 

En cas de conflits, l’adulte utilise un protocole de médiation, que, peu à peu, les enfants peuvent s’approprier. Les enfants sont guidés pour s’écouter les uns les autres, se comprendre et se respecter et trouver eux-mêmes des solutions qui prennent en compte les besoins de chacun.

“Dès que le stress est là, les circuits qui nous permettent de penser, d’apprendre, de réfléchir, de mémoriser sont perturbés voire inhibés.” 

Catherine Gueguen

L’association a pour parti pris que plus l’on se connecte aux autres, plus on les comprend, plus on développe son empathie, plus on est tolérant envers soi et envers les autres. 

Enfin, l’association souhaite que chaque enfant se sente en harmonie avec le monde qui l’entoure, et qu’il soit sensible à l’influence de la nature sur son énergie vitale. Ainsi ces prises de conscience permettent mieux de trouver sa place dans le monde, de gérer son stress, d’apprendre à faire des choix, d’aborder la vie avec curiosité et l’esprit ouvert, de voir ce qui se passe en soi et autour de soi de façon claire et objective, d’apprendre la compassion, développer des qualités sociales comme la patience, l’humilité, la générosité et l’égalité d’humeur, vivre en équilibre avec les autres et avec l’environnement. 

« Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. »

Gandhi

Les garde-fous 

Les enfants accueillis 

Il est entendu que Cœur d’école vise l’accueil d’enfants disposant d’un minimum d’autonomie. Pour les plus petits, cela implique que l’enfant sait assurer seul son hygiène, et avec une aide limitée en cas de problèmes particuliers. 

En cohérence avec le présent projet éducatif, Cœur d’école souhaite accueillir des enfants à besoins éducatifs particuliers. Il est entendu que le nombre de ces enfants, afin de garantir la qualité de l’accueil de tous, est limité. Cette limite est établie sur la base des indications fournies par l’équipe pédagogique. 

La place des parents et des intervenants extérieurs 

Conçue comme un espace de collaboration entre les enfants, l’équipe pédagogique, les parents et des intervenants diverses, Cœur d’école fait une place importante aux parents dans la vie de l’école mais également à des bénévoles divers. Ceux-ci sont invités à réaliser des ateliers pour partager leur savoir, curiosité et passion avec les enfants et participer à différents temps de la vie de l’école. 

Cette participation des parents respecte le cadre établi par l’association sur la base des orientations et exigences de l’équipe pédagogique. Si les parents et les intervenants extérieurs sont invités à partager leurs ressentis ou critiques, durant les temps d’école, l’équipe pédagogique fait autorité dans la conduite des apprentissages et du fonctionnement de l’école.