Présentation des écoles du 3ème type :

École du premier type : le maître maîtrise l’emploi du temps, la progression, transmet le savoir, il détient le pouvoir et l’autorité ; l’élève exécute de manière passive. Les niveaux sont homogènes, les bureaux bien alignés : c’est la vision traditionnelle de l’école.

École du second type (Montessori, Freinet, Steiner …) : l’enseignant fait appel à la motivation des élèves à travers des méthodes actives. L’autonomie est encouragée. L’enfant est au cœur de ses apprentissages. L’enseignant est encore acteur principal de la classe, il a un projet pour l’enfant et des objectifs d’apprentissage prédéterminés. L’enfant peut faire des choix d’activités dans un cadre imposé.

École du troisième type : le groupe d’élèves fonctionne à l’image d’un système vivant (on peut établir un parallèle avec la permaculture). Les enfants et le groupe vont créer, mettre en place des activités, des projets qui vont déclencher des processus d’apprentissage. Tout apprentissage se fait donc à partir des projets individuels ou collectifs des enfants ; la contrainte et la coercition sont considérés comme contre-productives. Ce sont les enfants qui mettent en place les projets, en fonction de leurs besoins et leurs motivations. Ils doivent avoir assez d’autonomie pour agir. Le groupe d’enfants est à l’image d’une société, et les enfants n’y sont pas passifs.  L’enfant, en interrelation avec son environnement et les autres enfants et adultes, est la source de ses apprentissages. La posture de l’adulte n’est plus celle de celui qui dirige mais de celui qui permet, qui aide. Concrètement les écoles du 3ème type ont des caractéristiques communes : le multiâge, la coopération, la démocratie (auto-gestion), le respect des enfants …

Historiquement, les écoles du 3ème type découlent de la pédagogie Freinet et des méthodes naturelles, mises en œuvre au départ au sein de l’école publique.

Toute la philosophie du 3ème type repose sur le principe selon lequel apprendre est une capacité naturelle, à condition qu’elle ne soit pas empêchée.

L’école du 3ème type n’est pas une pédagogie mais une autre conception de l’école.

« Apprendre est une conséquence du faire, du pouvoir faire, de l’envie et du besoin de faire. On n’apprend pas avant de vivre, on apprend en vivant. » Bernard Collot, Chronique d’une école du troisième type

Ressources concernant le 3ème type :

Arbustes.net (site du réseau des acteurs de l’école du troisième type)

L’école du 3èmetype ou la pédagogie de la mouche, Bernard Collot (livre)

Le blog de Bernard Collot

Philippe Ruelen (site Internet)

Vidéo de B collot qui explique le concept d’école du 3ème type : https://www.youtube.com/watch?v=gCgj4DW5lHk

L’importance de la bienveillance dans l’éducation

Ressources sur la bienveillance, la communication non violente (CNV)

Approches pédagogiques multiples

La pédagogie de Cœur d’école en évolution constante, s’inspire de différentes approches pédagogiques que souhaitons partager avec-vous afin d’enrichir nos questionnements sur l’éducation et trouver l’équilibre qui nous semble juste.